Poèmes insoumis

Pierre Thiollière

POÈMES INSOUMIS

Avec la nouvelle année 2017 paraît ce nouveau recueil de poèmes de Pierre Thiollière, dédié « à tous ceux qui ne se résignent pas ». Un livre marqué par l’engagement social, écologique, politique, et finalement humaniste, dont les bénéfices reviendront au mouvement de la France Insoumise. Les poèmes, dont l’écriture s’égrène sur un demi-siècle, entre 1967 et 2016, sont suivis d’une postface et de notes qui situent le contexte humain et politique d’où jaillirent chacune des pièces de l’ouvrage.

Si le titre de ces Poèmes insoumis fait clairement allusion au mouvement qui surgit avec force dans les années 2016-2017, l’insoumission du poète Pierre Thiollière n’est pas nouvelle. Elle éclot dans l’explosion de la jeunesse française en mai 1968.

Son insoumission se manifeste dans les années 70 à Madagascar, puis en France dans les luttes autogestionnaires du Larzac et des Lip, dans le mouvement écologiste et les comités de solidarité internationale. Les poèmes les plus récents témoignent de cette permanence de l’insoumission et de cette solidarité avec la vie simple ou les luttes des ouvriers, des paysans, des artisans, des chômeurs…

Ces 40 poèmes (dont 26 inédits) s’organisent en 4 parties :

ICI. L’insoumission au présent se décline dans des poèmes parfois programmatiques. Le ton peut être ironique ou dramatique pour évoquer le désespoir des chômeurs ou des migrants ou pour déplorer la dévastation de la nature.

La série LES GENS D’ICI est pour l’essentiel le fruit d’une pratique particulière de Pierre Thiollière, celle de poète public. Les textes sont le produit d’une distillation poétique de récits de vie.

LÀ-BAS. Ces poèmes nous éloignent dans l’espace vers Lampedusa , la Lybie, la Kanaky, Cuba.

Enfin, les CHANSONS D’HIER POUR DEMAIN nous éloignent dans le temps pour mieux souligner les permanences des luttes de résistance. Ici les indiens Charruas sont frères des lutteurs vietnamiens, malgaches ou espagnols. Et les rastas exultent lorsque la Bourse s’écroule !

148 pages. Prix : 12€

ISBN : 978-2-9516878-7-5


Oh ! les beaux lundis noirs !

À la radio ce soir

la rumeur hystérique

de la Bourse,

ruche saoule

sous la patte de l’ours.

       Cynique

ricane le vieux beatnik :

« Babylone s’écroule !

Hong-Kong, Londres, Zurich

       Singapour

C’est la chute !

Sur les rapides, les cours

culbutent !

Les flots d’argent roulent vers Niagara !

[…] »

 

Commandez dès aujourd’hui les Poèmes insoumis auprès de votre libraire ou mieux, directement à l’auteur (voir bon de commande au dos).Vous pouvez aussi organiser chez vous  une lecture publique.

 

Vous pouvez compléter votre commande avec les autres ouvrages de Pierre Thiollière encore disponibles.

Automne en mai, 2001. Journal de voyage en poèmes et photos dans le sud profond de l’Amérique (Argentine, Uruguay, Bolivie, Chili).

Ecbatane et autres récits, 2011. Une série de nouvelles souvent étranges et poétiques.

Poèmes du bon amour, 2011. Ces poèmes forment une autobiographie sentimentale organisée en six parties : « Principe », « Aurores », « Nuages », « Soleils », « Germes » et « Fin ».

Carlos Barral, poète. La nature et la mer, miroirs du moi, Presses Universitaires de Franche-Comté, Besançon, 2011. Pierre Thiollière y analyse la poésie de Carlos Barral (Barcelone, 1928-1989) sous un angle à la fois psychanalytique et thématique.

Saint Ginès, bouffon et martyr, L’Harmattan 2014, est une tragicomédie qui met en scène l’ami d’un dictateur qui se retourne du côté du peuple et qui en meurt.

La Vie pourtant…, poèmes pour un siècle nouveau, 2015. 165 pages. C’est l’affirmation de la lumière malgré la conscience de l’ombre, l’affirmation de la pulsion vitale universelle qui n’ignore pas que l’individu est fragile et mortel.

Le Voyage de Genest, 2016, 178 pages. Un journal de voyage en poèmes et photos à travers la France villageoise des Saint-Genest et autres Saint-Genis.

Pierre Thiollière est aussi co-traducteur de deux poètes espagnols (éditions bilingue) :

Antonio COLINAS, Obscur hautbois de brume, Le Cri éditions, Bruxelles, 2003.

Luis Antonio de VILLENA, Splendeurs de lèvres lointaines, Le Cri éditions, Bruxelles, 2005.

————————————-

Bulletin de commande à découper et à renvoyer à Pierre Thiollière, Editions du Chat-Lézard, Garrigues, 11170 Cenne Monestiés :

————————————————————————————————–

Poèmes insoumis : ….. exemplaire(s), à 12 € l’exemplaire, soit …………….euros.

Le Voyage de Genest : ….. exemplaire(s), à 24 € l’exemplaire, soit …………euros.

La vie pourtant… : ….. exemplaire(s), à 12 € l’exemplaire, soit …………… euros.

Saint Ginès, bouffon et martyr : ….. exemplaire(s), à 11,50 € l’exemplaire, soit ……… euros.

Carlos Barral, poète : ….. exemplaire(s), à 12 € l’exemplaire, soit …………… euros.

Poèmes du bon amour : ….. exemplaire(s), à 7 € l’exemplaire, soit ……… euros.

Ecbatane et autres récits : ….. exemplaire(s), à 7 € l’exemplaire, soit ……… euros.

Automne en mai : ….. exemplaire(s), à 15 € l’exemplaire, soit …………… euros.

Je rajoute 2 € par ouvrage pour la participation aux frais d’expédition. Livraison gratuite à partir de 5 ouvrages commandés.

Je libelle un chèque au nom de Pierre Thiollière pour la somme de ………… €

Contact : thiollierep@wanadoo.fr, tel. 09 64 07 12 92.

Les ouvrages seront livrés à mon adresse :

Nom, prénom : ……………………….

Adresse : …………………………………

Téléphone et adresse de courriel : ………………………………

 

Portrait Pierre



Laisser un commentaire

Poésies pour tous |
Cappublog |
Jean-Fabien, auteur sans su... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le recueil des roses noirs
| CARNARIT
| katyremy